Mai: temps de résilience et de renaissance

Nutrition, prévention santé

Daniela_signature

Le mois de mai a fait son apparition et il est rentré dans nos maisons, peut-être dans nos cœurs. C’est le mois des roses, de la fête des mères, pour moi c’est celui qui est le plus représentatif du printemps.

Je m’adresse aux femmes, aux couples, qui affrontent un parcours de procréation médicalement assistée, parce que la majorité d’entre eux a vu “congeler”, jusqu’à nouvel avis, leur rêve, à cause de la pandémie. Je m’adresse à ces personnes en connaissance de cause, je sais ce que vous vivez en ce moment, et, pour cette raison, je souhaite vous donner une perspective différente et peut-être vous aider à vous sentir moins seul, en ce moment de semi-confinement.

Pour ceux qui vivent la PMA, il s’agit déjà d’une démarche qui fait remonter un sentiment de solitude, accompagnée de beaucoup d’autres émotions : colère, injustice, contrôle, peur, espoir, incertitude. C’est un chemin riche de défis personnels, oui…et si c’était juste riche ?

Est-ce qu’on pourrait enrichir ce moment d’autre chose que de challenges ?

Ne sous-estimez pas votre capacité de résilience, de rebondir, de récupérer de certaines situations difficiles et de vous adapter au changement. Oui, vous êtes dans l’attente, l’attente d’un traitement, l’attente de pouvoir recommencer à voyager pour aller dans une clinique à l’étranger, mais, encore une fois, c’est vous qui décidez comment vivre ce temps d’attente.

On peut se sentir victime, on peut choisir le sentiment d’injustice qui nous est très familier, on peut le voir comme un signe “fabriqué” rien que pour nous, pour nous démontrer que nous ne sommes pas sur le bon chemin, un signe qui nous dit que nous n’y arriverons jamais, que nous ne le méritons pas.

Ou, on peut décider différemment: ce temps d’attente peut alors changer de couleur, d’émotions et de pensées.

1. C’est le bon moment pour changer notre histoire en lâchant la victime qui est nous et en revêtant notre tenue de guerrier.

En répétant toujours la même histoire, on atteint toujours le même résultat, on fera les mêmes expériences, on aura toujours les mêmes émotions qui confirment l’histoire que nous nous racontons depuis toujours. On rentre dans une spirale de peur et d’anxiété.

Et si, quand on s’aperçoit que nous sommes en train de revivre la même histoire, on s’ arrêtait un instant pour se demander: “Pourquoi est-ce que je me raconte ça? Est-ce que c’est vrai?”. À ce moment, nous arrêtons le flux des pensées qui perce notre mental chaque jour, qui lui est familier et qu’il ne veut pas lâcher. À ce moment, nous pouvons choisir différentes pensées comme: “Je suis exactement où je dois être à l’instant”, “Je m’aime et je vais m’occuper de moi de plus en plus”, “Je m’ouvre pour voir et recevoir d’infinies possibilités”.

Notre conscient, notre Ego, ne va pas comprendre, mais ainsi nous commençons à l’éduquer, à le diriger vers la vie, les pensées positives, les expériences et les émotions que nous voulons vraiment vivre.

2. Honorez vos pensées, même les anciennes, même les plus débilitantes : la méditation est un outil puissant pour prendre conscience, lâcher et se perfuser d’une énergie différente, plus alignée, plus ancrée et équilibrée. Je vous conseille de commencer à le faire, une fois par jour au moins. Il n’y a pas un meilleur moment que maintenant pour commencer!

 3. Pour les néophytes, les méditations guidées, la cohérence cardiaque, l’EFT (emotional freedom technique) sont les moyens les plus simples pour trouver des bénéfices immédiats, une relaxation profonde et lâcher le stress.

4. Ne parlez plus du problème, mais des solutions: on leur donne ainsi beaucoup plus de pouvoir et on commence à vivre les émotions relatives au positivisme.

5. Profitez de vous occuper de vous: souvent, avant de commencer un traitement, on nous conseille de prendre des antioxydants, des vitamines, des oligoéléments qui participent à l’amélioration des gamètes. Profitez de ce moment de pause en vous faisant accompagner par des professionnels.

6. Prenez ça comme un moment de repos des traitements pour votre corps et pour votre mental également: ils le méritent.

7. Accueillez et laissez sortir vos émotions: si vous avez envie de pleurer ou crier c’est ok, laissez-les partir et passez à autre chose.

8. Optimisez votre alimentation,  retrouvez un poids optimal, dormez et offrez vous des belles nuits de sommeil réparatrices. Confiez-vous à des personnes qui peuvent vous aider dans cette démarche. Je suis là pour vous accompagner.

9. Surtout ne mangez pas vos émotions et le sentiment de vide qui peut survenir. Trouvez quelque chose que vous aimez pour vous distraire de cette fausse faim.

10. Soignez-vous et ne passez pas vos journées en pyjama, vous méritez les meilleurs soins, c’est un acte de respect et d’amour envers vous-mêmes.

11. Bougez de toutes les manières possibles: marchez, faites du sport, du yoga, de la danse et laissez vous guider par votre intuition. Sentez-vous libre dans l’espace, dans la matière, savourez ce mouvement d’énergie, connectez-vous de plus en plus avec votre centre, avec votre corps. Le mouvement augmente  la résilience du corps face au stress. Bouger augmente notre état de bien-être, nous donne plus d’énergie, nous fait ressentir toute la vie qui existe dans chacune de notre cellule.

12.Rappelez-vous que c’est ok de se sentir bien, de ressentir de la joie, c’est notre droit primaire et c’est dommage de s’en priver. Même dans les situations les plus compliquées on peut avoir des moments de gratitude, d’espoir, de bonheur et de béatitude.

13. Faites ce qui vous plaît: des bains chauds à deux, des dîners romantiques préparés ensemble, consacrez aussi des moments juste pour vous avec des massages, des soins que vous aimez…faites vous plaisir, le choix est vaste!

14. En gros, entraînez cette résilience: la vie nous confrontera toujours à des situations hors de notre contrôle, qui nous demanderont un esprit d’adaptation.

Restons souples et ouverts à voir et recevoir les solutions

15. Imaginez votre nid, votre enfant, parlez-lui de vous, de vos émotions, de votre amour.

16. Rappelez-vous que ce n’est pas votre faute et surtout que vous n’êtes pas seuls.

Toutes ces activités nous aident à réduire le stress et l’anxiété pour celles qu’on jugeait être “une perte de temps”. Elles nous aident à calmer le mental avec un effet bénéfique entre autre sur nos hormones, car le stress agit directement sur l’axe hypophyse-hypothalamus.

En découvrant cette magie intérieure, en nous-même et dans le couple, c’est impossible de se sentir seuls, on retrouvera à la place un sentiment de plénitude.

Profitez de ce temps pour vous réapproprier votre vie avant la procréation médicalement assistée, pour rebondir, pour vous développer encore plus, pour retrouver tout le calme et l’optimisme nécessaires qui vous serviront à affronter le prochain traitement.

Tout ira bien!

Cet article a été publié pour la première fois dans lecentrecoaching.ch

Daniela_signature

Daniela VIGANÒ

NUTRITION, PRÉVENTION SANTÉ

Je vous propose un accompagnement personnalisé en nutrition, selon vos objectifs, vos besoins, vos différents contextes, vos constitutions, votre état de santé, vos habitudes, vos envies…puisque vous êtes uniques……..en savoir plus

Vous devriez également aimer

Hommage aux Femmes!

Notre rythme frénétique nous fait parfois oublier l’importance d’une bonne hygiène de vie, de traiter et aimer nos corps comme ils méritent pour minimiser les conséquences physiques et psychiques liées...

Lire plus

Inscrivez-vous à la newsletter

Nous respectons votre vie privée.